Envol

DIIIIING, DOONG! a fait la sonnette de la porte d'entrée. Et quand je suis allée ouvrir, il avait cet air là:

Hindou 001

        Cet air de Ravi, cet air du gars qui flotte au milieu des étoiles. Ou du bébé après sa tétée et son rot. Il était là, heureux et paisible, avec un sourire faisant un pléonasme à ses yeux. Il souriait pour je ne sais  quoi et qu'il ne me dira pas avant d'être redescendu parmi nous.

(Sa plénitude étant faite de silence.)

         Il doit être en ce moment un grand oiseau de montagne planant dans le sifflement silencieux de l'air passant dans ses plumes. Il a les yeux grands ouverts et ne me voit pas. Il ne se rend pas compte que je suis là. Il garde même le doigt sur la sonnette.

         Alors, comme avec un ballon qu'il faudrait que je guide avec mon souffle, je le pousse d'un courant d'air de mes mains à l'intérieur de chez moi. Je sens son bonheur pénétrer toute la pièce, se répandre partout et puis m'envahir toute entière. Moi aussi je deviens un magnifique oiseau au dessus des cimes, au dessus des nuages et je respire à plein poumons cet air glacé qui me brûle la gorge.

        Et nous planons, nous planons, nous planons.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×